quando meglio negoziare opzioni binarie le opzioni sono brevi guadagni online costosi guadagni bitcoin sul traffico valutazione del sito web di opzioni binarie
L'étude sur le trouble du sommeil - Lausanne NoSAS Score
2
page,page-id-2,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

L’étude

Contexte de l’étude « Lausanne NoSAS Score »

Le syndrome d’apnée du sommeil est un trouble du sommeil fréquent dans la population actuelle. Jusqu’à présent, on pensait que seulement 2 à 4% de la population souffrait de ce trouble du sommeil. Selon les données épidémiologiques les plus récentes, on considère que 49% des hommes et 23% des femmes de plus de 40 ans présentent un risque d’apnées du sommeil, mais beaucoup de ces patients ne sont ni diagnostiqués ni traités.

 

Les procédures actuelles de dépistage des maladies du sommeil sont coûteuses, longues et ne peuvent pas être utilisées de façon systématique. L’objectif du test Lausanne NoSAS Score est de proposer un outil de dépistage fiable, rapide et pratique de ce trouble du sommeil sur la base de l’étude réalisée par le CHUV.

Résultat et méthode utilisée

Pour mettre au point le test « Lausanne NoSAS Score », le Centre du sommeil du CHUV et l’UNIL, se sont basés sur l’analyse statistique rigoureuse des données de la cohorte lausannoise du sommeil CoLaus/HypnoLaus. Ce groupe témoin est constitué de plus de 2000 personnes de 40 à 80 ans prises au hasard qui ont accepté d’enregistrer leur sommeil. Le score pour mesurer le risque d’apnée a pu être validé sur un groupe de plus de 1000 personnes d’un autre continent qui ont participé à une étude sur le sommeil à Sao Paulo(Brésil), avec d’excellents résultats. 

 

De cette analyse sont ressortis 5 critères permettant d’évaluer le risque de souffrir de l’apnée du sommeil : le tour de cou, l’indice de masse corporelle (IMC), le sexe, l’âge et le ronflement. Les critères sont le moins subjectifs possible, sauf pour le ronflement, afin de minimiser les erreurs de jugement. Ce score, qui va de 0 à 17, alloue 4 points pour une circonférence du cou de plus de 40 cm, 3 points pour un IMC compris entre 25 kg / m² et 29.9 kg / m² ou 5 points pour un IMC de 30 kg / m² ou plus, 2 points pour le ronflement, 4 points pour être âgé de plus de 55 ans et 2 points pour être de sexe masculin.

La valeur ajoutée du « Lausanne NoSAS Score »

En tant que médecin, le sous diagnostic des troubles du sommeil est problématique pour plusieurs raisons. La première concerne la difficulté à cerner les symptômes liés. En effet, ces symptômes sont souvent confondus avec d’autres pathologies. D’un autre côté, les scores actuellement utilisés dans la pratique clinique sont anciens et ont vu le jour alors que les technologies et les systèmes d’analyse des événements respiratoires étaient moins précis que les standards actuels. Enfin,  les procédures de diagnostic de troubles du sommeil telles que les polysomnographies, sont coûteuses et difficiles à mettre en place.

 

Afin de répondre à ces différentes problématiques, le test Lausanne NoSAS Score représente un nouvel outil, sous la forme d’un questionnaire rapide et fiable pour détecter les patients à risque d’apnées du sommeil. En raison de son fort pouvoir de sélection, le test « Lausanne NoSAS Score » vous aidera à déterminer avec précision quels patients doivent être soumis à des tests complémentaires tel qu’une polysomnographie en clinique.

Télécharger l’application

Téléchargez gratuitement l’application Lausanne NoSAS Score pour mobile.

Faire le test

Testez le risque d’apnée du sommeil d’un patient pendant une consultation.

D’après une étude publiée dans The Lancet Respiratory Medicine en 2016

Le Lausanne NoSAS Score est un test prouvé scientifiquement. Le détail de l’étude ainsi que les résultats ont été publiés dans la revue The Lancet Respiratory Medicine.